Syndrome de Diogène

Définition du syndrome de Diogène ?

Un phénomène qui touche de plus en plus de monde et qui a été signalé par la ville de Paris, c’est le syndrome de Diogène. La maladie de toute garder ?

Atteintes du syndrome de Diogène, ces personnes accumulent et entassent dans leur domicile  toutes sortes d’objets de manière maladive et compulsive. Ces objets sont la plupart du temps hétéroclites et inutiles. Par exemple, vous pouvez avoir des personnes qui entassent de vieux journaux, de vieux cartons, des bouteilles vides, de vieux habits, etc. Dans un logement, cela forme des piles qui font deux à trois mètres de hauteur, empêchant la personne d’accéder à son lit, car tout est encombré. La conséquence de cet encombrement, est que l’on ne peut pas se déplacer et faire son ménage, ce qui entraîne un manque d’hygiène et de propreté.

syndrome de diogène

Ce sont parfois les voisins, incommodés par l’odeur et envahis par les cafards, qui donnent l’alerte et qui préviennent la famille ou la commune. Il faudra alors prendre des décisions pour « aider » la personne et faire le ménage. Nous sommes là pour vous aider dans cette tâche de nettoyage et de désencombrement. Contactez-nous pour un devis par téléphone ou par email.

Les psychiatres connaissent bien ce syndrome de Diogène ; ce dernier est en recrudescence actuellement selon une communication récente dans cet article de la revue scientifique.

Le syndrome de Diogène est une manière de se comporter qui, avec le temps,  devient pathologique. Ce syndrome est souvent mal perçu par l’entourage mais c’est souvent ce même entourage qui met en lumière ce syndrome.

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une maladie psychiatrique en tout cas, elle n’est pas reconnue comme telle par le DSM 5 (manuel de référence pour les maladies mentales).

Lorsque le comportement est bien établi, on se retrouve souvent face à un véritable laisser-aller vis à vis de soi-même, à un isolement social dû à l’insalubrité dans laquelle on vit.

Attention à ne pas confondre une personne atteinte de syndrome de Diogène avec un collectionneur.

Un collectionneur est une personne qui  entasse de manière méthodique un objet précis qu’il collectionne, alors qu’une personne atteinte du syndrome de Diogène ne va pas du tout être quelqu’un de méthodique, qui va penser à ranger.

Syndrome-de-Diogene

Qui peut être affecté par ce syndrome ?

Les personnes âgées vivant seules sont la cible privilégiée. Mais personne n’est à l’abri de ce syndrome.

Il est facile de trouver des témoignages de personnes plus jeunes qui en souffrent, quel que soit leur sexe, ou encore leur situation socio-économique.

Cependant, des études ont mis en lumière que le syndrome touchait majoritairement des personnes ayant un potentiel intellectuel plus élevé que la moyenne.

On estime aujourd’hui à ½ pourcent les américains souffrant de ce syndrome mais, malheureusement, les études sur le sujet sont rares en France et en Belgique. Aussi, il faut noter que le syndrome peut être plus ou moins installé dans la vie de la personne.

Deux types de syndrome de Diogène

Le syndrome de Diogène se présente sous deux types distincts, les cas primaires et les cas secondaires.

S’il s’agit d’un cas primaire, le syndrome existe seul chez la personne. Ce type concerne la moitié des personnes touchées par ce syndrome. Souvent un traumatisme de la vie, un événement particulier sera le déclencheur. Il peut s’agir du décès d’un proche, d’une rupture, etc.  Cet événement provoque une période d’apathie pendant laquelle on se laisse aller, on prend moins soin de soi et de sa maison, on s’isole socialement. Si cette période dure trop longtemps, cela peut devenir alors un mode de vie.

Dans les cas secondaires, il est la résultante d’une autre maladie ou d’un autre syndrome.

D’autres appellations font parfois références à ce comportement comme l’auto-négligence, la sénilité, une personne ayant toujours sa maison désordonnée se laissant-aller.

nettoyage diogène personne seule

 Quels sont les signes de ce syndrome ?

La personne, souffrant de ce syndrome, va entasser tous types d’objets de deux manières :

  • De manière verticale : le logement va être progressivement peuplé sur les murs. Seul un petit chemin va permettre d’accéder à la cuisine ou à son lit.
  • De manière horizontale : différentes couches vont être progressivement de plus en plus épaisses jusqu’à étouffer le logement.

Le signe le plus visible est l’accumulation à l’extrême d’objets divers ou de déchets.

D’autres symptômes peuvent également mettre la puce à l’oreille.

  • Une hygiène corporelle en désaccord avec les normes de société.
  • Une défiance vis-à-vis des autres et en particulier des inconnus
  • Une paranoïa
  • Une accumulation d’objets divers ou de déchets (à distinguer de la syllogomanie )
  • Une forme de non-connexion avec son environnement, semble vivre dans une autre réalité
  • Une présence latente de TOC (troubles obsessionnelles compulsifs)
  • Une non-alimentation ou une alimentation qui se dégrade en qualité.
  • Un refus d’aide quelle qu’elle soit.
  • De l’agressivité.
  • Des symptômes cutanés liés au manque d’hygiène.
  • Des conditions de vie exécrables pouvant entraîner une mise en danger sanitaire.

Le syndrome de Diogène présente des risques pour le patient !

  •  Problèmes de propreté
  • Problèmes de négligences physiques
  • Si le patient présente des plaies ou des plaies chroniques, elles vont se surinfecter.
  • Risques environnementaux lié à un appareil électrique défectueux dans un appartement encombré. (Risque d’incendie car piles de papiers)
  • Nuisance de l’environnement, avec des cafards, des rongeurs qui vont envahir l’appartement et coloniser un immeuble entier. Cela nécessite du coup notre intervention pour pouvoir solutionner le problème.

Nos conseils à l’entourage

Pour traiter le syndrome de Diogène, il faut comprendre la pathologie à l’origine du syndrome. Dans un contexte psychiatrique, il va falloir utiliser l’arsenal de la psychiatrie. Pour les problèmes gériatriques comme la démence, il faut avoir recours au réseau gérontologique.  Pour les personnalités limites, l’accès est plus compliqué. Ils ne sont pas malades, donc il ne faudra pas les soigner. L’important est de pouvoir rentrer en contact avec eux, créer une confiance, faire prendre conscience de la difficulté du mode de vie, des nuisances qui y sont liées et à ce moment-là, essayer avec eux de changer leur comportement.

Vouloir venir en aide à quelqu’un présentant le syndrome de Diogène peut sembler de l’ordre de l’impossible, car les personnes atteintes refusent souvent l’aide qui leur est proposée. Ne vous découragez pas, l’isolement croissant de la personne ne l’aidera en rien.

Afin de l’aider, il faut contribuer à lui laisser un environnement sain et désencombré afin d’éviter tout problème sanitaire. Surtout ne jugez pas la personne, c’est plus fort qu’elle, un accompagnement psychologique est indispensable mais il doit s’additionner d’une prise en charge de terrain pour l’habitat de la personne.

Notre service de nettoyage difficile peut contribuer à aider la personne à remettre de l’ordre dans sa vie et à éviter l’aggravation des symptômes.

Comment traitons-nous le logement d’une personne souffrant de Diogène ?

Le syndrome de Diogène peut toucher toutes les classes sociales, sans distinction. La situation socio-économique du sujet n’a pas d’incidence. On ne parle pas de syndrome de Diogène héréditaire. Certaines personnes, souffrant du syndrome, peuvent avoir une situation professionnelle et un revenu élevé. En effet, les études ont démontré que ni le niveau de ressources financières, ni la profession n’avaient de rôle à jouer sur le déclenchement de cette pathologie. Le syndrome de Diogène s’observe autant chez les personnes les plus démunies vivant dans un petit appartement que chez les gens aisés vivant dans une grande maison.

Une fois le cas détecté, une prise en charge immédiate est nécessaire afin que le malade de Diogène puisse retrouver une hygiène de vie convenable.
Après notre intervention, qui peut durer de un à 5 jours selon le cas et mobiliser plusieurs personnes, vous trouverez enfin des lieux désencombrés, propres et entièrement désinfectés : murs, sols, plafonds, portes, placards, plinthes, fenêtres, sanitaires, cuisine, etc.

Nous pourrions être amenés à louer une benne pour évacuer les déchets. Lorsque la benne est remplie, elle est évacuée en déchetterie.

Si pour une raison de discrétion, vous désirez que nous nous occupions nous-même du transport des déchets et ou objets à jeter en les transportant, c’est également possible. Nous nous occuperons alors de les transporter en déchetterie.

Un peu à l’image des opérations « grand nettoyage » et « nettoyage de Printemps », nous disposons de tous les produits et matériels professionnels pour une remise en état de votre logement. Nous avons un protocole d’intervention, en 5 étapes, ce qui vous garantit efficacité et professionnalisme.